Revue de presse

A- A A+

ActuCA

  • Le résumé de l’actualité de la semaine. L’information est présélectionnée et résumée. Un gain de temps considérable !
  • Vous possédez un outil d’information complet et permanent, que vous consultez selon votre disponibilité et vos besoins.

Construction - Déchets : les distributeurs de matériaux en colère.

Le 11 février, la Fédération du négoce de bois et matériaux de construction a écrit à Ségolène Royal pour protester contre la nouvelle obligation de collecte de déchets issus des matériaux produits et équipements de construction instaurée par le projet de loi sur la transition énergétique. Une mesure « injuste et économiquement désastreuse pour nos entreprises », dénoncent les distributeurs. (Texte intégral)

Produits et marchés
Source : LE MONITEUR DES TP du 27/02/2015 en page 10

Réforme des marchés publics : le BTP en veut plus.

Le projet d’ordonnance transportant les directives européennes sur les marchés publics a suscité des réactions fournies de la part des acteurs du BTP. L’acte II de la simplification s’annonce ardu.

Juridique et fiscal
Source : LE MONITEUR DES TP du 27/02/2015 en page 8-9

Référencement et e-commerce : quelle stratégie pour s'affranchir de Google ?

Avec plus de 645 000 sites marchands (source Fevad), les e-commerçants sont aujourd'hui confrontés à une problématique de taille : comment conserver une bonne visibilité sur la toile sans investir un budget trop conséquent ? Témoignage de Didier Majerowiez, fondateur du site Dealplaza.fr.

En savoir plus

Gestion et stratégie
Source : www.latribune.fr du 26/02/2015

Signy-L’Abbaye - La tuilerie Monier a investi 600 000 euros en 2014.

Le 20 février, la tuilerie Monier de Signy-L'Abbaye a ouvert ses portes aux professionnels de la couverture et aux élus locaux. Cette visite a été organisée en partenariat avec la CCI Ardennes dans le cadre de la première "Rencontre Acteurs Entreprises Ardennes ". Le groupe Monier possède 7 tuileries en France. Le site ardennais s’étend sur 100 hectares et comprend 65 000 m² de bâtiments. Il emploie 80 salariés dont 90 % d’Ardennais. Les tuiles sont vendues à 30 % dans l’Est de la France, à 26 % dans le bassin parisien et le Nord, à 25 % au Benelux, à 8 % au Pays Basque, à 6 % à l’exportation et à 5 % dans les Ardennes. > Interview de Géraud Spire, président de la CCI 08.

Entreprises à la Une
Source : LA SEMAINE DES ARDENNES du 26/02/2015 en page 12

Monthermé - L’investissement est roi pour l’entreprise Sefac et ça paye !

L’entreprise Sefac surfe avec aisance sur l’activité, en plein essor, du levage. Sa croissance est régulière et a bondi de près de 30 % à l’exportation. Aussi à ce jour, près de 1,5 M€ sont investis sur un bâtiment de 800 m², destiné au stockage. Elle possède un portefeuille de 20 000 clients, un réseau de 30 distributeurs et un CA annuel de 11,5 M€.

Entreprises à la Une
Source : LA SEMAINE DES ARDENNES du 26/02/2015 en page 14

Dossier - Fin des couverts en plastique - Bazeilles - Sartech, spécialiste du couvert en plastique monte au créneau.

Les députés écologistes ont proposé de bannir définitivement les couverts en plastique des trains, avions, cantines, prisons et hôpitaux à partir de 2017. L’Assemblée nationale a voté ce projet de loi en octobre dernier pour une mise en place en 2020. Cette décision suscite un débat au Sénat. Yves Carcenac, dirigeant de l’entreprise ardennaise Sartech, spécialisée dans le domaine, est en colère mais va devoir s’adapter. Il travaille actuellement sur le développement des matières biosourcées. Cette entreprise de 12 salariés, réalise un CA de 2 M€ par an.

Entreprises à la Une
Source : LA SEMAINE DES ARDENNES du 26/02/2015 en page 4

Ardennes - Emploi - Un syndicat s’inquiète des baisses d’effectifs chez PSA.

Alors que les salariés de PSA s’apprêtent à recevoir un bonus d’au moins 1 094 euros pour les bons résultats du groupe en 2014, les réductions d’effectifs se poursuivent à la fonderie des Ayvelles. Cette situation inquiète des syndicats du site même s’il s’agit de départs volontaires mis en place par le groupe à l’échelle nationale. Ils regrettent « la perte d’un savoir ».

Entreprises à la Une
Source : L'ARDENNAIS du 26/02/2015 en page 4

Etiquetage alimentaire : ce que va changer le code couleur.

L'UFC Que Choisir a testé les nouvelles étiquettes simplifiées, dont le principe est proposé par le projet de loi de santé publique. Bilan : ce nouveau mode d'étiquetage (basé sur des codes couleurs) permet de combattre certaines idées reçues, il ne stigmatise aucune catégorie de produits dans son ensemble et a l'avantage de restituer, au consommateur, la liberté de choisir en fonction de ses goûts et du prix.

En savoir plus

Produits et marchés
Source : www.latribune.fr du 26/02/2015

Numérique : la France à la traîne en Europe.

14e sur 28 pays de l’Union européenne, la France accuse un retard important dans l’accès au très haut débit. L’Hexagone est particulièrement mal classé dans le domaine de la connectivité et de l’intégration des technologies numériques par les entreprises (17e). Un rang qui s'explique par le retard des petites et moyennes entreprises dans les ventes en ligne et les ventes à l'étranger.

En savoir plus

Tendances économiques
Source : www.latribune.fr du 26/02/2015

Start-up : les étapes gagnantes et clefs de développement.

Comment faire des start-up des champions nationaux ? Le groupe Mazars a défini quelques clés de succès : l'identification d'une niche peu encombrée ou encore la mise au point d'une offre différenciante ; la mise en place d'une équipe de qualité ; l'ouverture à des synergies avec des grands groupes, afin de bénéficier de leur capacité d'investissement, de leur implantation à l'international...

Gestion et stratégie
Source : LES ECHOS SOCIETES du 26/02/2015 en page 1

Désendettés, les équipementiers auto cherchent à réinvestir leur "cash".

Après cinq années de croissance, les grands équipementiers automobiles français (Valeo, Pastic Omnium, Faurecia) affichent des bilans solides. Chez Valeo (implantation Marne), la hausse de la rentabilité a permis de ramener le ratio de dette sur fonds propres à 12 %. Du côté de Plastic Omnium (implantation Haute-Marne), la dette n'atteint que 30 % des fonds propres, contre 47 % il y a deux ans. Pour Faurecia (implantation Ardennes), le tableau est moins favorable car la filiale de PSA a eu plus de mal en 2012 et 2013 à générer du "cash". Ce spectaculaire redressement tient notamment à leur développement en Chine. Désormais désendettés, ces grands fournisseurs ont les moyens de se lancer dans de grandes opérations financières.

Entreprises à la Une
Source : LES ECHOS du 26/02/2015 en page 19

Un nouveau parcours d'insertion pour les jeunes.

La Mission locale de Châlons expérimente un nouvel outil pour aider les jeunes à trouver un emploi : le plan initiative européenne pour la jeunesse. Il s'adresse aux jeunes de moins de 26 ans descolarisés et sans emploi qui devront participer à des ateliers pour un parcours personnalisé de 4 mois qui aborde la rédaction d'un CV, la préparation d'un entretien d'embauche, le ciblage des entreprises à contacter, les droits et devoirs en entreprise, la gestion du stress...

Economie régionale
Source : L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE du 26/02/2015 en page 8

Le moral des ménages s'améliore.

Le moral des ménages français s'est amélioré en février, gagnant deux points par rapport à janvier et retrouvant son plus haut niveau depuis mai 2012, a annoncé le 25 février, l'Institut national de la statistique et des études économiques. L'indicateur synthétisant la confiance des ménages s'est établi à 92 en février après 90 en janvier, mais est resté en deçà de sa moyenne depuis 1987 (100), a précisé l'Insee dans un communiqué. L'amélioration de l'indicateur tient notamment au fait que moins de ménages considèrent, que le chômage va augmenter (-2 points après -4 points en janvier). L'opinion des ménages sur leur situation financière passée et future s'est également légèrement améliorée en février (+2 points). Ils sont plus nombreux à juger opportun de faire des achats importants (+3 points) par rapport au mois précédent. Ce niveau n'avait plus été vu depuis octobre 2007. (Texte intégral)

Tendances économiques
Source : LES ECHOS du 26/02/2015 en page 4

Chômage : la bonne surprise de janvier.

Alors que le nombre de demandeurs d'emploi avait atteint en décembre 2014, la barre symbolique de 3,5 millions, le mois de janvier est marqué par une nette baisse : 19 100 inscrits de moins en France métropolitaine, dans la catégorie A (personnes qui déclarent ne pas avoir travaillé du tout). Ce sont principalement les reprises d'emplois déclarées et non déclarées ainsi que les entrées en stage qui font baisser les statistiques. "La baisse du nombre d'inscrits à Pôle emploi en catégorie A concerne plus particulièrement les jeunes (- 1,4 %) qui n'avaient pas connu une telle diminution depuis un an" s'est félicité François Rebsamen, ministre du Travail, "il faut toutefois rester prudent et observer dans la durée les évolutions mensuelles."

Tendances économiques
Source : LES ECHOS du 26/02/2015 en page 3

Dialogue social : Valls veut simplifier sans braquer.

Le Premier ministre a présenté, le 26 février, au patronat et syndicats, les grandes lignes de la future loi travail. Un exercice difficile où l'enjeu est de trouver un juste équilibre entre la simplification réclamée par le patronat et les garanties attendues par les syndicats. > Des obligations rationalisées tout en préservant le pouvoir des élus.

Tendances économiques
Source : LES ECHOS du 26/02/2015 en page 2

Fablab Festival : Toulouse, capitale de la nouvelle révolution industrielle.

Toulouse est la ville où est né le premier Fablab qui poursuit ses initiatives en orchestrant une manifestation d’envergure internationale du 6 au 10 mai prochain. Le Fablab Festival sera le lieu de rencontres entre différents « laboratoires de fabrication » français et étrangers, un concept décrit comme une nouvelle révolution industrielle. Ouvert au grand public, aux scolaires et aux entreprises en recherche de procédés innovants, ce festival veut être le point de départ d’une véritable coopération entre les Fablabs français et européens.

En savoir plus

Produits et marchés
Source : www.latribune.fr du 25/02/2015

Champagne-Ardenne : nos produits du terroir médaillés.

Dans le cadre du Salon de l’agriculture de Paris, l’édition 2015 du Concours général agricole aura récompensé des milliers de produits fermiers, artisanaux, industriels, (…). En dehors des 80 champagnes primés, plusieurs entreprises régionales ont été médaillées : les Éleveurs de Champagne de Witry-les-Reims, deux apiculteurs de Soudron et Courtisols, la brasserie ardennaise Ardwen et la confiture de framboise de Terroir et Gourmandise.

Entreprises à la Une
Source : L'UNION du 25/02/2015 en page 40

Bpifrance Le Lab se pose en lanceur d’alerte de la transformation numérique.

Aucune filière n’échappera à la révolution numérique, alerte Bpifrance dans son rapport « le Numérique déroutant ». Quatre secteurs sont passés au crible : le tourisme, qui n’a rien vu venir, mais aussi la plasturgie, le bâtiment ou le transport de petits colis qui devraient faire attention ! « Il ne s’agit pas d’une évolution incrémentale mais très radicale, d’où l’idée de numérique déroutant », prévient l’auteur du rapport, Olivier Sichel, président du Groupe LeGuide.com. C’est donc au sens de « disruptif » qu’il faut comprendre le terme « déroutant. » Pour poursuivre son étude, Bpifrance Le Lab est ouvert à des partenariats avec les organisations professionnelles.

Produits et marchés
Source : www.usine-digitale.fr du 25/02/2015

Ardennes - Dématérialisation des factures du BTP.

Après l’Aube et la Charente-Maritime, les Ardennes sont le troisième département français à expérimenter la facturation électronique des travaux dans le cadre du projet BTP 2015 soutenu par le ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique. La dématérialisation des facturations de marchés publics laisse trois possibilités aux entreprises : saisir leurs factures en ligne, les adresser en EDI au format UN XML, ou bien les déposer sous forme de PDF signés ou non. La facture électronique sera obligatoire pour les fournisseurs à compter du 1er janvier 2017. Pour le Conseil général des Ardennes, c’est la suite logique de la dématérialisation de ses appels d’offres. (Texte intégral)

Economie régionale
Source : LE MONITEUR DES TP du 27/02/2015 en page 59
A voir