Revue de presse

A- A A+

ActuCA

  • Le résumé de l’actualité de la semaine. L’information est présélectionnée et résumée. Un gain de temps considérable !
  • Vous possédez un outil d’information complet et permanent, que vous consultez selon votre disponibilité et vos besoins.

Clignotants à nouveau au vert pour Forgex-Raguet à Monthermé.

Après avoir frôlé la disparition en 2010, l'ex-entreprise Raguet à Monthermé (08), désormais passée dans le giron du groupe haut-marnais Forgex, a passé son chiffre d'affaires de 10 à 16 M€ en l'espace de quatre ans tout en embauchant 30 salariés. Un investissement de 1,4 M€ doit lui permettre de conforter ce développement.

Entreprises à la Une
Source : www.lusinenouvelle.fr du 23/10/2014

Fumay - Formateur pour entreprise : la reconversion réussie d’E. Florès.

Emmanuel Florès, qui a été gérant d’une entreprise du bâtiment pendant une dizaine d’années, a décidé de changer de métier et de s’orienter vers les métiers de coaching et de la formation. Depuis janvier 2014, il a formé 150 personnes sur 30 sessions aux thèmes variés (conduite des engins de levage et de manutention, la santé et la sécurité au travail, les nacelles, les gestes et postures, l’incendie, la formation mécanique M0, M1 et M2). Contact : efp.formation@outlok.fr - 06 01 01 42 16.

Entreprises à la Une
Source : LA SEMAINE DES ARDENNES du 23/10/2014 en page 22

Charleville-Mézières - La ville veut doubler son nombre d’étudiants d’ici 2020.

Au cours d’une cérémonie d’accueil des étudiants, la municipalité de Charleville-Mézières leur a offert des chéquiers-étudiants à valoir dans la ville. En concertation avec tous les acteurs de ce domaine, et plus particulièrement l’Université de Reims Champagne-Ardenne, la Ville veut créer un réel campus sur la zone du Moulin Leblanc. Aujourd’hui, Charleville-Mézières compte 1 600 étudiants. Objectif : doubler les effectifs d’ici 2020.

Economie régionale
Source : LA SEMAINE DES ARDENNES du 23/10/2014 en page 10

Guerre des prix : vers une trêve.

Suite à la réunion organisée par le ministre de l'Economie et qui a réuni distributeurs et industriels sur la guerre des prix qui les oppose, ces derniers sont tombés d'accord sur le fait qu'il faut enrayer cette spirale déflationniste qui rogne les marges. Ces alliances, censées faire pression sur les géants de l’agroalimentaire, "se répercutent sur les PME" a insisté Xavier Beulin, président de la FNSEA. Le gouvernement va demander un avis consultatif à l'Autorité de la concurrence sur les récents rapprochements de centrales d'achats (Système U-Auchan, Casino-Intermarché et Métro-Auchan). De plus, un comité de suivi, composé de représentants des différentes branches, sera créé pour parer aux éventuelles dérives.

Produits et marchés
Source : LE FIGARO ECONOMIE du 24/10/2014 en page 21

Les entreprises optent pour le partage des salariés.

Les Groupements d'employeurs (GE) se développent de plus en plus. On en compte aujourd'hui 5 200 (dont 4 500 agricoles) qui font travailler 40 000 salariés. Le principe est simple, une entreprise peut recourir momentanément à du personnel qualifié, un comptable au moment de la clôture des comptes ou un cuisinier supplémentaire pour parer à une hausse d'activité. L'avantage pour les salariés est qu'il s'agit d'un moyen de sortir de la précarité puisque 80 % des employés dans les GE sont en CDI.

Ressources humaines
Source : LES ECHOS du 24/10/2014 en page 24

La menuiserie Simpa en liquidation.

Le Tribunal de commerce de Troyes a prononcé, le 23 octobre, la liquidation judiciaire de la menuiserie industrielle Simpa (portes et fenêtres), signifiant la perte de 360 des 420 emplois en jeu avec la cessation d'activité pour deux parties du groupe. Les juges ont rejeté l'offre du fonds d'investissement allemand Quantum Capital Partners, qui n'a pas apporté les garanties financières pour son projet de reprise. (Texte intégral)

Entreprises à la Une
Source : LES ECHOS du 24/10/2014 en page 20

Et si nous avions moins de députés et de sénateurs, mais plus efficaces.

Certains des 21 parlementaires marnais, axonais et ardennais estiment qu’une baisse de leur nombre doit s’accompagner d’une redéfinition de leur rôle d’ici à l’interdiction du cumul des mandats en 2017.

Economie régionale
Source : L'UNION du 24/10/2014 en page 3

Bâtiment et Travaux Publics - 4 au 6 février 2015. SABINE devient B&TP pour mieux lutter contre la crise.

Le salon SABINE, devenu le salon B&TP, est un événement visant à réunir les professionnels du bâtiment et des travaux publics de Champagne-Ardenne, mais aussi du grand quart Nord-Est de la France. Présentation avant son déroulement en février 2015 à Reims.

En savoir plus

Economie régionale
Source : L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims) du 24/10/2014 en page 11

Conjoncture - Insee. Croissance lointaine et emploi incertain.

Selon l’Insee Champagne-Ardenne, si l’emploi salarié marchand et l’intérim connaissent un certain répit dans la région, notamment dans la Marne avec 420 postes créés (soit +0,3 % par rapport au trimestre précédent), ils semblent être la seule bonne nouvelle du second trimestre 2014.

En savoir plus

Economie régionale
Source : L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims) du 24/10/2014 en page 10

Le marché du logement redoute un nouveau trou d'air.

Le projet de loi des finances 2015 prévoit la suppression des aides à l'accession à la propriété -Aide personnalisée au logement (APL) et Allocation de logement (AL)- qui participent chaque année à l'achat de 50 000 résidences principales. Les constructeurs de maisons individuelles dans le neuf seront les plus touchés par cette mesure. > De 20 % à 40 % d'acheteurs en moins.

Produits et marchés
Source : LES ECHOS du 24/10/2014 en page 20

Un forum de l’accessibilité pour les commerçants.

Le 27 octobre prochain, Reims Métropole et la CCI Reims-Epernay organisent le Forum de l’accessibilité. Objectif : apporter un soutien et un accompagnement aux commerçants du territoire concernés par la mise aux normes de leur établissement en 2015.

En savoir plus

Dans les CCI
Source : L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims) du 24/10/2014 en page 5

La nouvelle carte de la semaine. Champagne-Ardenne + Lorraine - Alsace… + Picardie ?

Le 21 octobre dernier, la commission spéciale du Sénat, en charge de réfléchir sur la réforme territoriale, proposait une nouvelle version de la future carte des régions : l’Alsace, regroupée dans le dernier schéma de l’Assemblée nationale avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne, pourrait faire « région à part ».

En savoir plus

Economie régionale
Source : L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims) du 24/10/2014 en page 2

Pierre-Marie Abadie à la tête de l'Andra.

François Hollande a nommé, le 23 octobre par décret, Pierre-Marie Abadie directeur général de l'Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs). Ce polytechnicien, qui remplace Marie-Claude Dupuis à la tête de l'établissement public indépendant, était auparavant en charge de l'énergie et du climat au ministère de l'Ecologie. Il aura notamment à suivre le projet d'enfouissement Cigéo, implanté entre la Meuse et la Haute-Marne. (Texte intégral)

A retenir
Source : LES ECHOS du 24/10/2014 en page 16

Faute de repreneur, Fly quitte définitivement Châlons.

Implanté sur la zone de Voitrelle depuis 2002 et avant cela à Croix Dampierre depuis 1992, le magasin Fly (meubles et déco) a fermé ses portes le 18 octobre. En cause : la crise économique, la concurrence d'Ikea à Reims, du retard sur la vente en ligne lancée seulement fin 2013 et une baisse annuelle de 15 % du chiffre d'affaires, selon la direction. Alors que le Tribunal de commerce de Mulhouse doit, ce 24 octobre, examiner les offres de reprise proposées pour 53 magasins du groupe Mobilier européen (enseignes Atlas, Crozatier, Fly), aucun repreneur ne s'est manifesté pour le 54e, le Fly de Châlons. Les sept salariés feront l'objet d'un licenciement économique.

Entreprises à la Une
Source : L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims) du 24/10/2014 en page 8

Le Sénat dessine une France de 15 régions.

La commission spéciale du Sénat sur le projet de loi des régions a publié aujourd'hui son rapport. Elle y établit une carte de France à 15 régions et non plus 13, l'Alsace et le Languedoc-Roussillon se retrouvant seules. Prochaine étape : le discours de Manuel Valls le 28 octobre devant le Sénat où il doit clarifier son projet de réforme territoriale.

Tendances économiques
Source : LES ECHOS du 24/10/2014 en page 5

Evénement "Innover… un impératif ! Oui mais comment ?" reporté.

L'événement « Innover... un impératif ! Oui mais comment ? », organisé par la CCI Champagne-Ardenne et l'INPI, le 6 novembre de 14h à 17h à Troyes, Espace Régley, est reporté à une date ultérieure que nous vous communiquerons prochainement.

A retenir
Source : COMMUNIQUE DE PRESSE du 24/10/2014

« J’ai une idée » - Concours jusqu’au 31 octobre 2014.

Vous êtes créateur ou futur créateur d’entreprise en Champagne-Ardenne ? Vous avez une idée originale, un projet sortant de l’ordinaire, une entreprise créée depuis moins de 3 ans et dont l’activité est particulièrement innovante ? Lancez-vous dans l’aventure du concours « J’ai une idée », vous avez jusqu’au 31 octobre pour déposer votre dossier. Quelque soit votre projet, toutes les envies d’entreprendre, sans restrictions, sont les bienvenues. A la clé ? 10 000 euros de prix à gagner. Deux catégories sont proposées, avec chacune trois prix : - « Création d’entreprise » de moins de trois ans d’existence (au moment de la candidature) ; - « Envie d’entreprendre », idée ou projet de création d’entreprise (non créée au 31 octobre 2014). Contact CCI Champagne-Ardenne : Line Gobbo – 03 26 69 33 58 – developpement@champagne-ardenne.cci.fr

En savoir plus

A retenir
Source : COMMUNIQUE DE PRESSE du 24/10/2014

Emploi à domicile : un coup de pouce très milité.

La commission des Affaires sociales de l'Assemblée a voté, le 14 octobre dernier, pour un doublement du montant de la déduction forfaitaire accordée aux particuliers employeurs, de 75 centimes à 1,50 euro par heure travaillée à partir du 1er janvier 2015. L’allègement des cotisations sera doublé uniquement pour la garde des enfants de 6 à 14 ans avec un plafond de 40h par mois.

Produits et marchés
Source : LES ECHOS du 24/10/2014 en page 4

Cice : la mise en garde de Macron au patronat.

Le ministre de l'Economie s'est exprimé, le 23 octobre devant le Haut Comité de gouvernement d'entreprise mis en place par l'Afep et le Medef, sur les sommes touchées au titre du Cice (4 % de la masse salariale versée en 2013 au-delà des 2,5 SMIC cette année et 6 % l'an prochain), "le Cice doit nécessairement servir à investir et à embaucher et pas à augmenter les dividendes" a prévenu le ministre qui a demandé une "transparence complète sur le sujet". Le Cice doit permettre aux entreprises de restaurer leurs marges et d'investir dans de nouveaux outils de production pour finalement embaucher, mais faute de visibilité commerciale et avec des commandes qui restent insuffisantes, ces dernières ont tendance à augmenter les rémunérations des salariés plutôt qu'investir. Une vrai problématique pour le gouvernement pour qui la réussite du Cice est devenue primordiale. > La croissance toujours au point mort.

Tendances économiques
Source : LES ECHOS du 24/10/2014 en page 3

Vitry-Marolles - Nobel plastiques récupère des marchés.

41 salariés ont quitté l'équipementier automobile (fabrication de tuyaux pour le transfert de fluides, 300 salariés actuellement), suite à un plan social débuté en juillet 2014 et devant s'achever en décembre. En octobre, le plan social mené par la direction vise 96 suppressions de postes. 25 emplois devaient être supprimés en 2015 mais ils ne le seront pas, l'entreprise ayant récupéré deux marchés : un marché de PSA rapatrié de Slovaquie depuis septembre et un de Renault venant de Roumanie. Nobel Plastiques appartient au groupe turc Orhan depuis 2007.

Entreprises à la Une
Source : L'UNION VITRY-LE-FRANCOIS du 24/10/2014 en page 5

Sainte-Ménehould - Lycée professionnel, la motion de la dernière chance.

L'intercommunalité argonnaise va diffuser une motion visant à sensibiliser les Pouvoirs publics à l'importance du maintien du Lycée professionnel de l'Argonne. Ce dernier est en effet menacé de fermeture en juin 2015, sans qu'il y ait eu concertation entre les élus, les chefs d'entreprise, le Rectorat et le Conseil régional. Une réunion de concertation est demandée par les élus de la Com'com, ainsi que la mise en place d'un plan d'actions pour 2015 et un report de la fermeture du lycée.

Economie régionale
Source : L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE du 24/10/2014 en page 16

Châlons - Plus de 700 postes à pourvoir.

L'objectif étant de former 500 000 apprentis d'ici 2017, le gouvernement a lancé une campagne de promotion de l'apprentissage. Depuis la loi du 7 janvier 1983, le Conseil régional Champagne-Ardenne mène des actions pour l'apprentissage et la formation professionnelle continue. Pour 2014, il y consacre plus de 44 M€ : 28,8 M€ pour le fonctionnement des centres de formation d'apprentis (CFA), 9 M€ pour le transport, l'hébergement et la restauration, 0,23 M€ pour le fonds social des apprentis et 0,25 M€ pour le premier équipement des apprentis. La région compte actuellement 7 285 apprentis dans 28 centres de formation. Le diplôme mène vers l'emploi dans 51 % des cas contre 41 % pour les non-diplômés. L'insertion professionnelle concerne surtout la santé (82 %) et la mécanique-métallurgie-plasturgie (66 %). Au 30 septembre dernier, 717 offres de contrats d'apprentissage restaient à pourvoir. Les inscriptions sont encore possible jusqu'au 31 décembre. Pour en savoir plus : www.apprentissage-gouv.fr - www.pole-emploi.fr - www.passapprentissage.com - www.missionslocales-champagneardenne.com - www.cr-champagne-ardenne.fr. > L'apprentissage, une solution d'avenir pour les jeunes. La Société nouvelle Conraux à Châlons emploie 82 personnes en CDI et huit apprentis, notamment au sein de son bureau d'études et pour la conduite de travaux.

Economie régionale
Source : L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE du 24/10/2014 en page 13

PLF 2015 : le Gouvernement prive les entreprises de services et les territoires d’investissements.

Le Gouvernement a fait le choix, le 20 octobre dernier, de rétablir l’article 15 du projet de loi de finances dans sa version initiale prévoyant une baisse de la TACVAE (Taxe additionnelle à la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises) de 213 M€. L'exécutif a donc décidé de priver les TPE, les PME de services et les territoires d’investissements. Les députés avaient voté, en fin de semaine, un amendement limitant la baisse des ressources fiscales des Chambres de commerce et d’industrie à 69 M€ au lieu de 213. Au-delà de leur appartenance politique, ils avaient défendu l’emploi et encouragé la croissance dans les territoires. Le Gouvernement a préféré s’acharner contre le réseau des CCI.

En savoir plus

A retenir
Source : COMMUNIQUE DE PRESSE du 21/10/2014
A voir