Revue de presse

A- A A+

ActuCA

  • Le résumé de l’actualité de la semaine. L’information est présélectionnée et résumée. Un gain de temps considérable !
  • Vous possédez un outil d’information complet et permanent, que vous consultez selon votre disponibilité et vos besoins.

Les Français raffolent du bio… et ce n’est pas fini !

Le bio est ancré dans le quotidien des Français. Ils sont de plus en plus nombreux à en acheter et de plus en plus souvent. Ainsi, en 2014, près de 90 % d’entre eux en ont consommé occasionnellement et affirment vouloir maintenir, voire augmenter, leur consommation.

Produits et marchés
Source : LSA du 26/02/2015 en page 22-23

Motorisation - L'excellence française au banc d'essai.

L'excellence française des équipementiers automobiles notamment en termes de motorisation n'est plus à démontrer. Mercedes Classe C, Nissan Qashqai, Mini Country-man... Trois voitures étrangères oui, mais qui embarquent toutes sous leur capot, un moteur français. Derrière le succès à l'exportation de PSA et Renault, tout un tissu d'universités et d'équipementiers contribue, depuis des décennies à cette excellence. Avec les nouvelles réglementations notamment en ce qui concerne le Diesel, cette filière doit aujourd'hui se réinventer. > L'avenir du Diesel reste incertain. > L'afflux de normes oblige à multiplier les technologies. > "Le Diesel, une partie de la solution", entretien avec Gaspar Gascon Abellan, directeur de l'ingénierie chez Renault et Gilles Le Borgne, directeur R&D de PSA.

Produits et marchés
Source : L'USINE NOUVELLE du 26/02/2015 en page 25-31

Ardennes – Transport – L’Etat prêt à cofinancer les travaux de la ligne Charleville-Givet.

Le 26 février, le directeur régional de la SNCF a convenu que la ligne entre Charleville-Mézières et Givet nécessite « 150 M€ de travaux ». L’Etat aurait mandaté le préfet pour inscrire ce chantier dans le contrat de plan Etat-Région 2015-2020 qui doit être signé avant l’été.

Economie régionale
Source : L'ARDENNAIS du 27/02/2015 en page 4

Marne. La SNCF à fond pour les liaisons entre Reims, Châlons et Epernay.

« L’objectif est de doubler le trafic d’ici trois ans sur ce triangle. Le flux quotidien de personnes existe entre ces trois villes. A nous d’aménager les horaires, de proposer différemment des trains directs et des trains omnibus pour le capter sur nos lignes », explique Patrick Auvrèle, directeur régional de la SNCF.

Economie régionale
Source : L'UNION du 27/02/2015 en page 4

Une reprise timide et insuffisante pour créer des emplois.

Plusieurs indicateurs positifs montrent que la reprise est au rendez-vous. Le nombre de chômeurs a baissé en janvier, de même que les défaillances d’entreprises (- 2,9 % en 2014), l'indice PMI qui mesure le moral des chefs d'entreprise s'est amélioré le mois dernier, les entreprises devraient pouvoir redresser leur taux de marge aux alentours de 31,9 % d'ici fin 2015 ce qui leur permettra d'investir... > En Europe du mieux grâce au pétrole, à l'euro faible, à la BCE... et aux réformes. > Un rebond ressenti sur le terrain mais contrarié. > L'exécutif face à l'urgence de trouver des économies. > "Valls n'a plus les moyens de réformer", décryptage de Marc Landré.

Tendances économiques
Source : LE FIGARO ECONOMIE du 27/02/2015 en page 18-19

Les salariés de Cauval très inquiets.

Trois cents salariés de l'usine de Bar-sur-Aube de Cauval Industries ont protesté le 26 février contre le risque de dépôt de bilan qui entoure ces jours-ci le premier fabricant européen de literie. Cauval accuse le distributeur BUT de déstabilisation autour d'un projet de rachat du site, un conflit désormais géré à Bercy. (Texte intégral)

Economie régionale
Source : LES ECHOS du 27/02/2015 en page 24

Commerce. Accueil, écoute, conseil, ils ont tout bon.

En 2014, 44 commerçants rémois et sparnaciens sur 55 ayant déposé un dossier de candidature à la « Charte qualité accueil, écoute, conseil » ont été récompensés pour leur professionnalisme auprès de leurs clients. « Ce dispositif a été créé en 2001 afin de permettre aux commerçants de s'améliorer. Ils sont volontaires pour être jugés par un tiers sur plusieurs critères » explique Jacques Fromm, vice-président du bassin sparnacien de la CCI Reims-Epernay.

Dans les CCI
Source : L'UNION EPERNAY du 27/02/2015 en page 7

Torvilliers. RER : un contrat qui en appelle d'autres.

Une filiale de Veolia, située à Torvilliers, démantèle, désamiante et recycle les voitures qui circulent sur la ligne A du RER. Le contrat de quatre ans devrait en appeler d'autres.

Entreprises à la Une
Source : L'EST ECLAIR du 27/02/2015 en page 7

La Champagne-Ardenne défend son moteur.

Le 24 février avait lieu la journée de la région Champagne-Ardenne au Salon international de l'agriculture (Paris). Le président Jean-Paul Bachy en a profité pour insister sur le rôle moteur des filières agricoles régionales regrettant l'absence des présidents de Lorraine et d'Alsace. Il souhaite la construction d'une "agriculture intelligente" pour rééquilibrer le Grand Est.

Economie régionale
Source : LA MARNE AGRICOLE du 27/02/2015 en page 4

Un changement de nom à l’économie.

A compter du 2 avril prochain, les conseils généraux deviendront des conseils départementaux. Pour un conseil général d’environ 500 000 habitants, ce changement d’appellation coûterait près de 2 M€. > Réactions de présidents de conseils généraux.

Economie régionale
Source : L'UNION du 27/02/2015 en page 3

Pourquoi l'heure des services a sonné.

Le Groupement des professions de services (GPS) interpelle le gouvernement et les parlementaires via une lettre ouverte sur la situation du secteur. Alors que cette nouvelle économie qui va des services à la personne, à hôtellerie-restauration, à la banque, à l'informatique, en passant par la propreté et le travail temporaire, domine aujourd'hui y compris au niveau mondial, elle ne semble susciter qu'une indifférence presque générale. > "Il faut lever les freins à la croissance du secteur", interview de Christian Nibourel, président du Groupement des professions de services.

Produits et marchés
Source : LES ECHOS du 27/02/2015 en page 20

Salon international de l’agriculture. La Champagne-Ardenne fidèle au poste.

Une quarantaine de producteurs et d’éleveurs régionaux portent les couleurs de la Champagne-Ardenne en exposant sur un stand commun de 200 m2 mis à disposition par le Conseil régional. Une visibilité dont le coût s’élève à 275 000 € pour cette édition et 100 000 € d’économies comparé à 2014.

En savoir plus

Economie régionale
Source : L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims) du 27/02/2015 en page 7

Avenir de la Champagne-Ardenne : le Ceser tire la sonnette d’alarme.

Le Ceser, Conseil économique social et environnemental régional, fait part de son inquiétude quant à l’avenir, notamment économique, de la Champagne-Ardenne. « En tirant un signal d’alarme, le Ceser veut appeler à une mobilisation et à une réactivité fortes pour sécuriser les calendriers de la commande publique, et pour adopter rapidement un plan d’actions susceptible de répondre aux besoins des territoires, de leurs populations, de leurs entreprises ».

Economie régionale
Source : L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims) du 27/02/2015 en page 5

Notoriété. Reims peaufine sa stratégie à l’international.

Si Reims possède déjà une certaine notoriété grâce au champagne et au patrimoine historique, elle dispose d’autres leviers qu’elle doit mieux utiliser. Regards sur cette nouvelle stratégie avec Benjamin Develey, adjoint au maire en charge des relations européennes et internationales.

En savoir plus

Economie régionale
Source : L'HEBDO DU VENDREDI (Edition Reims) du 27/02/2015 en page 4

Quand Effervescence rime avec Elégance.

La maison de Champagne Billecart-Salmon vient de rénover ses salons de réception. Une prestation qui a été confiée au designer d’intérieur, Carlos Pujol.

En savoir plus

Entreprises à la Une
Source : CHAMP'ECO du 26/02/2015

Fromages : Bongrain victime de la crise en Russie.

Bongrain (implantation Haute-Marne), le producteur du fromage Caprice des dieux, a été lourdement pénalisé par l'embargo russe et la volatilité des prix de la poudre de lait et du beurre l'an dernier. Le groupe a vu son résultat opérationnel courant chuter de 23,7 %, à 109 M€ en 2014. Le bénéfice net part du groupe a reculé de 20 %, à 39 M€, pour un chiffre d'affaires en hausse de 9,6 %, à 4,6 Mrds€. (Texte intégral)

Entreprises à la Une
Source : LES ECHOS du 27/02/2015 en page 19

Loi, plans de relance du tri... les mesures affluent pour doper le recyclage.

Le recyclage est au coeur des actions du gouvernement. D'un côté le "plan Montebourg" pour doper la gestion des déchets avance. Il est complété par un second plan de relance, celui-ci consacré au recyclage du plastique. Eco-emballages a lancé un appel à projets avec à la clé 45 M€ de subventions à attribuer pour investir dans des projets de centres de tri modernes, pouvant accroître le taux de matières recyclées. Ce dernier se termine le 31 mai. Enfin, le 3 mars va être voté le projet de loi sur la transition énergétique qui contient un volet sur l'économie circulaire. > La France n’est plus la première source de profits de Veolia. > Désormais, 43 % des ampoules sont recyclées.

Produits et marchés
Source : LES ECHOS du 27/02/2015 en page 16

Les entreprises françaises jouent la carte de l'innovation.

Selon des chiffres publiées le 26 février, les demandes françaises déposées auprès de l'Office européen des brevets (OEB) ont augmenté de 4 % en 2014, pour atteindre le nombre de 12 873. C'est un rythme nettement supérieur à la moyenne européenne, dont les demandes ont augmenté de 1,2 %. Ce rebond ne suffit pas à changer le classement de la France qui reste en deuxième position en Europe et en sixième position dans le monde. Les secteurs de la communication numérique et des transports ont été les fers de lance de cette hausse, suivis d'autres domaines comme l'informatique, la machinerie, les appareils électriques ou l'énergie. > Le nombre de brevets ne fait pas tout. > L'offensive éclair de l'empire du Milieu.

Tendances économiques
Source : LES ECHOS du 27/02/2015 en page 14-15

Import ou export, les douanes accompagnent les entreprises.

En partenariat avec CCI International Champagne-Ardenne, les Douanes ont présenté leurs aides à destination des entreprises régionales. Emmanuelle Gidoin, responsable régionale, explique qu’il est possible de structurer les démarches de dédouanement grâce à des services gratuits. Objectif : connaître les éléments fondamentaux d’une bonne déclaration. Cette démarche se résume en trois points : l’espèce, l’origine et la valeur. Prochaine réunion le 26 mars à la CCI Troyes-Aube. Contact : Claude Humbert - 03 26 69 33 55 - international@champagne-ardenne.cci.fr

Dans les CCI
Source : Démarche, dédouanement du 23/02/2015 en page 8

Oui, des entreprises recrutent en 2015 !

La région Champagne-Ardenne enregistre une hausse de 5,7 % sur un an, soit + de 4 031 chômeurs... Mais les entreprises embauchent pour remplacer des départs, accompagner leurs investissements ou poursuivre leur croissance. Quelques exemples de sociétés qui positivent. > 120 embauches par an chez Spie Est. > Segula Technologies recrute des ingénieurs. > ATS cherche du personnel qualifié à Sézanne. > Sogefa remplace ses départs en retraite. > La robotique recrute. > Le secteur de la sécurité se structure et recrute.

Economie régionale
Source : PETITES AFFICHES MATOT BRAINE du 23/02/2015 en page 3

Un concours de la Capeb pour les collégiens.

La Capeb (Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment) a lancé la 9e édition de son concours « Conjuguez les métiers du bâtiment au féminin ! » adressé aux élèves de troisième. Il s’inscrit dans une démarche destinée à favoriser l’accès des femmes aux métiers du bâtiment. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 3 avril. www.capeb.fr/concours

Produits et marchés
Source : LE MONITEUR DES TP du 27/02/2015 en page 14

Résultats en baisse pour Tarkett.

Le bénéfice net du groupe Tarkett est passé de 97,6 M€ en 2013 à 61,2 M€ en 2014, soit une chute de 37,3 %. Le chiffre d'affaires a reculé de 4,1 % à 2,4 Mrds€, affecté notamment par la dévaluation du rouble. En Ukraine, où le groupe est très présent, les volumes ont fondu de moitié en 2014 par rapport à 2013.

Entreprises à la Une
Source : LE MONITEUR DES TP du 27/02/2015 en page 12
A voir