Revue de presse

A- A A+

ActuCA

  • Le résumé de l’actualité de la semaine. L’information est présélectionnée et résumée. Un gain de temps considérable !
  • Vous possédez un outil d’information complet et permanent, que vous consultez selon votre disponibilité et vos besoins.

Macron : le retour de l’Etat industriel.

Entretien exclusif avec le ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique. Emmanuel Macron assure que l’Etat doit accompagner les changements entraînés par la dynamique de marché, les choix industriels ou parfois les erreurs du passé. « Nous avons défini une doctrine de l’Etat actionnaire ». Détail des 10 solutions qui se substituent aux 34 plans de la Nouvelle France, pour aborder les marchés à fort potentiel.

Tendances économiques
Source : L'USINE NOUVELLE du 21/05/2015 en page 25-31

Comment faire émerger les ETI.

La France multiplie les initiatives pour renforcer son tissu d’entreprises de taille intermédiaire. Elles réalisent entre 50 M€ et 1,5 Mrd€ de chiffre d’affaires. Avec 2 000 ETI selon KPMG (4 900 d’après l’Insee), la France fait pâle figure, c’est 2,5 fois moins que nos voisins allemands, référence incontournable. Comment faire pour renforcer ces ETI ou en susciter à partir d’un terreau de PME dynamiques ?

Tendances économiques
Source : L'USINE NOUVELLE du 21/05/2015 en page 34

Jacob Delafon réinvestit dans ses trois usines françaises.

La marque française, mondialement connue pour sa baignoire aux pattes de lion, est la propriété depuis 1986 du groupe américain Kohler. Après avoir délocalisé, l'entreprise vise le haut de gamme. "Jacob Delafon est synonyme de salle de bains à la française. En Asie et au Moyen-Orient, où nous allons lancer la marque, le "made in France" est valorisé, bien plus que sur le marché domestique" indique Jérôme Michel président Europe, Moyen-Orient et Afrique de la branche salle de bains et cuisine de Kohler. Jacob Delafon, qui compte trois usines en France, possède deux sites dans la région, une usine spécialisée dans la céramique à Troyes, et un site d'assemblage de robinetterie à Reims. Il réalise 60 % de ses ventes en France (110 M€) ce qui en fait la 2e marque après Allia.

Entreprises à la Une
Source : LE FIGARO du 19/05/2015 en page 8

Les militaires de Châlons descendront les Champs-Elysées.

Le déménagement du 1er RAMa est en cours depuis janvier avant sa dissolution officielle le 1er août. Les militaires de la 1ère Brigade mécanisée et une trentaine du 1er RAMa défileront une dernière fois à Châlons le 13 juillet. La 1ère BM et une trentaine de militaires du 1er RAMa participeront aussi à la parade militaire de la Fête nationale à Paris.

Economie régionale
Source : L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE du 21/05/2015 en page 5

Châlons - Précisions au sujet des compensations fiscales aux entreprises.

Contrairement à ce qui a été écrit les 12 et 13 mai concernant les compensations fiscales annoncées par le préfet lors de la restitution des pistes de travail sur le contrat de redynamisation de site de défense, les entreprises de moins de dix salariés et de moins de 2 M€ de chiffre d'affaires pourront bénéficier d'un crédit d'impôt de 750 € par salarié. (Texte intégral)

Economie régionale
Source : L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE du 21/05/2015 en page 11

Les exportations concentrées sur un petit nombre d'acteurs.

C'est un fait avéré, les exportations en France sont concentrées sur un nombre de plus en plus restreint d'entreprises, principalement pour les secteurs qui exigent l'atteinte d'une taille critique pour bénéficier d'économies d'échelle, comme l'aéronautique et l'automobile. « Au cours des dix dernières années, le poids des groupes dans les échanges de la France s'est encore accru. S'ils représentent toujours environ la moitié des exportateurs, ils réalisent désormais 99 % des exportations, contre 96,5 % en 2004 », notent les Douanes. Pour l'agriculture et le commerce, ce sont les PME qui dominent. « Le secteur agricole se caractérise encore par une forte atomicité de l'offre, avec près de 13 000 exportateurs effectuant le plus souvent des transactions d'un montant modeste. Il est composé presque exclusivement de petites entreprises ».

Tendances économiques
Source : LES ECHOS du 21/05/2015 en page 4

Saint-Martin-sur-le-Pré - Le Local, la nouvelle référence gastronomique signée Deport.

Le 1er juillet, le traiteur châlonnais ouvrira un pôle alimentaire de 200 m2 à St-Martin-sur-le-Pré, baptisé "Le Local" et situé route de Louvois. Objectif : privilégier les circuits courts et les producteurs locaux. Viandes, fruits, légumes, laitages, épicerie, produits congelés salés et sucrés seront proposés, ainsi qu'un dépôt de pain le samedi. Avec l'embauche de trois caissières, d'un boucher et d'un responsable de magasin. Jean-François Deport et ses fils Franck et Benoît jouent ainsi la carte de la diversification et de la transmission de leur savoir-faire.

Entreprises à la Une
Source : L'UNION CHALONS-EN-CHAMPAGNE du 21/05/2015 en page 13

La relocalisation, opportunité pour les entreprises ?

Le produire en France offre de sérieux atouts pour les entreprises qui se rapprochent ainsi de leurs fournisseurs, partenaires et clients. Mais les freins sont encore nombreux, le premier étant le coût du travail. La véritable tendance serait plutôt le ressourcing, c’est-à-dire la recherche de fournisseurs proches de sa zone d’activité originelle (ultra local, France ou même Europe selon l’activité) permettant de rapprocher les donneurs d’ordres et les sous-traitants dans des relations pérennes et de confiance.

Gestion et stratégie
Source : Les Echos Sociétés du 21/05/2015 en page 1

Alternext, la Bourse des PME, pèse seulement 10 Mrds€.

En dix ans, Alternext a accueilli 240 PME qui ont levé plus de 4 Mrds€. « Alternext a largement contribué à la dynamique autour des PME. Il a su attirer des entreprises de secteurs très diversifiés, tout en offrant un cadre sécurisé pour les investisseurs », note Eric Forest, PDG d'Enternext, la filiale de la Bourse de Paris dédiée aux PME-ETI. Aujourd'hui les 180 sociétés toujours cotées pèsent 10 Mrds€. Le point faible de ce marché reste qu'il est très mal connu des investisseurs hors de France.

Produits et marchés
Source : LES ECHOS du 21/05/2015 en page 27

Tourisme - Charles de Courson passe la main.

Ce 21 mai, le Syndicat mixte du Der élira son nouveau président pour six ans. Charles de Courson cèdera sa place à un élu haut-marnais. Le conseiller départemental de Wassy et vice-président de la Communauté de communes de Saint-Dizier Laurent Gouverneur est pressenti. Il devra s'attacher à conforter l'action du syndicat, notamment dans le domaine de l'événementiel autour du Lac du Der durant la haute saison, la notoriété du site étant encore à développer. "Une réflexion est aussi à mener sur les Offices de tourisme de St-Dizier, Vitry-le-François et du Lac du Der, afin de bien coordonner leurs efforts." Laurent Gouverneur devra aussi accompagner le désengagement du Conseil départemental de la Haute-Marne qui "va s'éloigner progressivement du fonctionnement du syndicat, tout en continuant à lui apporter son aide à l'investissement". "A terme, l'activité du Casino dégagera des ressources capables de pallier la diminution de l'ancienne manne." > Le Syndicat du Der souhaite inclure d'autres communes.

Economie régionale
Source : L'UNION VITRY-LE-FRANCOIS du 21/05/2015 en page 5

Une start-up rémoise dans le grand bain.

La start-up rémoise Ushopia lance le 22 mai, un service unique de « personnal shopper » pour aider les consommateurs à faire le bon choix parmi les produits et propositions sur internet. « Acheter comme un expert sans l’être », tel est le concept de la plateforme pour accompagner les internautes.

Entreprises à la Une
Source : L'UNION REIMS du 21/05/2015 en page 13

La France veut attirer les start-up étrangères.

Un nouveau dispositif, le « French Tech Ticket », a été présenté le 20 mai par la secrétaire d’Etat chargée du Numérique. Son objectif est d’attirer les meilleurs talents en France pour qu’ils y créent de l’activité, des emplois et participent au renforcement de l’attractivité du pays. La phase d’expérimentation est limitée à Paris et sera étendue, si l’opération se passe bien, aux métropoles bénéficiant du label French Tech dès l’année prochaine.

International - Divers
Source : LE FIGARO ECONOMIE du 21/05/2015 en page 23

Culture. Le label patrimoine mondial, un filon pour l’économie de la ville.

Quelles seront les retombées possibles pour Reims de la décision du Comité du patrimoine mondial pour l’inscription ou non des « Coteaux, maisons et caves de Champagne » ? Conscient des enjeux économiques, Arnaud Robinet, maire de Reims, veut mettre en place une vraie politique touristique autour du champagne et valoriser les abords des monuments classés au patrimoine mondial.

Economie régionale
Source : L'UNION REIMS du 21/05/2015 en page 11

Epernay. Bientôt un Pôle d’équilibre territorial et rural.

Franck Leroy a souligné la nécessité d’une évolution juridique de l’association Pays d’Epernay Terres de Champagne en Pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) qui est un outil de coopération entre les Etablissements publics de coopération intercommunale (EPCI) sur les territoires situés hors métropoles, ruraux ou non.

Economie régionale
Source : L'UNION EPERNAY du 21/05/2015 en page 8

Le Campus dignement inauguré.

L’achèvement de la 3e tranche des travaux de l’ancien Collège des Jésuites du Campus Sciences-Po Reims a été célébré le 7 mai dernier en présence de l’ambassadeur des Etats-Unis.

Economie régionale
Source : PETITES AFFICHES MATOT BRAINE du 18/05/2015 en page 4

Recrutement Experts : droit au but !

Le salon Recrutement Experts, organisé le 4 juin au Stade Delaune à Reims, propose une nouvelle manière de rencontrer son futur employeur.

Economie régionale
Source : PETITES AFFICHES MATOT BRAINE du 18/05/2015 en page 37

Full Pack se construit un nouvel écrin.

L’entreprise Full Pack, située à Epernay et spécialisée dans l’emballage et le packaging, va s’installer dans des nouveaux locaux situés dans la zone de Pierry Sud Développement.

Entreprises à la Une
Source : PETITES AFFICHES MATOT BRAINE du 18/05/2015 en page 5

Charleville-Mézières – Durant trois jours, la bière va couler à flot sur la place Ducale.

Du 23 au 25 mai, les micros-brasseurs seront à l’honneur sur la place Ducale pour la 11e édition de la Fête de la bière. Cet événement, organisé par Bières en fête, proposera plus de 100 bières pressions, ainsi qu’un pôle central de restauration rapide. L’organisation attend entre 25 000 et 30 000 personnes.

Economie régionale
Source : L'ARDENNAIS du 21/05/2015 en page 7

Deutz, un Amour de Champagne, bien sûr !

Le champagne Deutz reste fidèle à sa réputation de rapport qualité/prix remarquable. Et si Deutz était un champagne permettant de rêver dans un monde qui ne rêve plus !

Entreprises à la Une
Source : PETITES AFFICHES MATOT BRAINE du 18/05/2015 en page 37
A voir